Galego | Castellano | English
Susana Seivane Susana Seivane
Ir a tienda
Compartir:

FA

2018 SUSANA SEIVANE

FA est le nouveau travail de Susana Seivane après huit ans de silence, une longue période qui a inspiré la composition de son cinquième album. FA (Fiz et Antón) est une introspection profonde dans le domaine de la maternité, des conventions, de l´épanouissement familial et personnel.

Sans perdre son essence déterminante, Susana explore de nouveaux rythmes imprégnant la modernité dans la tradition et devenant une des gaiteiras les plus vertueux de tous les temps. FA sera publié le 14 Septembre, sur son édition physique et les plates-formes habituelles.

Avec des thèmes universels tels que l´amour superlatif, la peur, l´insécurité ou le bonheur absolu, Seivane construit un paysage sonore sans oublier ses racines, en donnant de nouvelles nuances grâce à sa maturité en tant que compositeur et instrumentiste.

FA est composé de 12 chansons, dont le premier extrait "Papa Pum Pum" se distingue, une chanson de joie vitale et la suprématie des petits moments; est l´exemple parfait de l´esprit de FA, l´album le plus personnel à ce jour de Susana Seivane

Liste des chansons

Marnela

Bienvenu(e)s dans ma vie, mes émotions les plus profondes et mes passions les plus intimes. Je me mets à nu sentimentalement parlant devant vous avec l´histoire de ma vie mise en musique, que je veux vous raconter à travers ce CD qui est tellement particulier à mes yeux.
Il était une fois…

En 2011, Xesús et moi avons décidé d´avoir des enfants, on était très contents et pleins d´enthousiasme à l´idée de former une famille. La bonne nouvelle est arrivée en plein milieu d´une tournée internationale et durant laquelle j´ai partagé beaucoup de choses avec trois femmes libres, battantes et courageuses dans leur quotidien. On dit qu´avoir un ami c´est avoir un trésor, et j´ai la chance d´en avoir plusieurs. C´est pour elles que j´ai écrit ce morceau : MArta, VaNE et LoLA.
En parlant de trésors, voici ceux qui m´ont accompagné sur ce morceau :

Gaita en Sol (avec bourdon en Do 2): David Bellas
Gaitas en Do: Cristian Silva, Lorena Freijeiro et Magoia Bodega
Arrangements: Pedro Lamas
Composition et Gaita en Do: Susana Seivane

Momentos

En 2013 est né notre premier fils Fiz Seivane Ferreiro, puis Antón Seivane Ferreiro est arrivé en 2015. Nous nous sommes soudés autour de nos deux fils qui ont rempli notre vie d´un profond amour.
Je suis sûre que ce qui m´est arrivé pendant mes grossesses est arrivé aussi à beaucoup de mamans. Je
n´ai pas vécu de ces grossesses idylliques dont on nous parle souvent, et bien sûr elle se produisent pour des tas de femmes et moi aussi je l´ai vécu par moments.
Dans mon cas, ça a été deux révolutions hormonales assez importantes, j´ai vécu des moments d´incertitude, de peur, de joie, d´euphorie, d´inquiétude, comme je disais: "J´ai les hormones en ébullition à longueur de temps".
Avec ces inquiétudes, psychologiques et physiques, j´ai écrit ce morceau au piano.
Les schémas qu´on nous apprend, le système, nos propres inquiétudes nous mettent la pression, quoique inconsciemment, nous disant que nous allons devoir être une mère parfaite, pour être la meilleure mère, mais ce n´est pas vrai, il n´existe pas de père ou mère parfaits, tu feras de ton mieux et tu seras la meilleure des mères, la mère parfaite aux yeux de tes fils.
Dans ma vie il y a toujours eu un ange gardien, Rodrigo Romaní, qui grâce à sa harpe et ses mots a rempli de magie beaucoup de moments importants de ma vie.

Violons: Javier Cedrón et Harry Price
Harpe et arrangements: Rodrigo Romaní
Accordéon diatonique: Brais Maceiras
Composition, arrangements, Gaitas en Do 4 et Do 5: Susana Seivane

Iná

Pendant ma grossesse de Fiz, Brais, le fils de ma soeur Saínza, qui est mon filleul et comme un autre fils pour moi, n´avait que 4 ans. On a toujours été très proches, on a une grande complicité musicale et affective. J´ai composé ces deux morceaux réunis pour lui, à l´accordéon diatonique, je me suis rappelé tous les bons moments qu´on a vécu ensemble, nos fous rires, nos bêtises. Il a été le premier petit fils dans la famille, le premier neveu, sa venue a été tellement attendue et tellement spéciale, c´était tellement beau de vivre la grossesse de ma soeur au jour le jour. Avant de savoir dire "marraine" (madriña), Brais m´appelait "Iná"

Flûte traversière: Adrián Silva
Clarinette: Marcos Represas
Tuba: Miguel Rodríguez Barrio
Tambour, cymbales, triangle et cloches de Fiz: Carlos Freire
Saxo: Miguel González
Arrangements: Pedro Lamas
Composition, Gaita en Do, accordéon diatonique, grosse caisse et cloches de Fiz: Susana Seivane

Sabendo miradas (au premier regard)

Les deux plus beaux jours de ma vie sont arrivés, ceux là même que j´attendais depuis si longtemps, pour les deux enfants. Mes grossesses m´ont paru longues, je suis impatiente et devoir attendre 9 mois à chaque fois m´a vraiment paru beaucoup, ça a été la première leçon de vie que m´ont donné d´abord Fiz, puis Antón avant même leur naissance: il faut savoir attendre, vivre et profiter de chaque moment (ce que j´ai fait) est ce qu´il y a de plus important, et tout arrive à point nommé.
Le moment de leur naissance n´a pas été pour moi sans douleur ni très court, comme tout le monde te le souhaite.
A partir du moment où ont commencé les premières contractions jusqu´à la naissance de Fiz, il s´est passé 36 heures. Les deux accouchements ont été assez semblables, à cette différence près qu´Antón se sentait très bien dans mon ventre et il a fallu l´aider à sortir en déclenchant l´accouchement, de ce fait ça a été un peu plus rapide mais bien plus douloureux. De longues heures et de la souffrance jusqu´à ce que le personnel de la maternité me fasse la péridurale, et que je puisse enfin me détendre.
Xesús n´a pas pu assister à la naissance de Fiz parce que le merveilleux personnel de la maternité Teresa Herrera da Coruña a dû utiliser du matériel pour faciliter son expulsion. Par contre il était là quand Antón est né, et c´est quelque chose que ni lui ni moi n´oublierons jamais. Nous n´oublierons pas non plus l´équipe qui nous a suivis et notre sage femme Sonia, une femme extraordinaire et merveilleuse, qui a rendu ce moment plus magique si c´est possible. Merci infiniment.
A travers ce morceau, j´ai voulu parler de toutes ces phases et ces émotions. Le morceau passe par des moments différents qui essaient de reproduire chaque étape particulière: dans le cas de Fiz, quand je suis tranquille à la maison, pas bien physiquement mais avec un enthousiasme débordant, parce que je sais que le grand moment approche, quand je commence à avoir vraiment mal parce que les contractions se rapprochent, je les ai notées dans mon carnet avec les fréquences (la liste s´est fini en gribouillis illisibles), quand Xesús m´emmène à la maternité, quand je passe plusieurs heures avec des contractions très fortes et fréquentes au point que j´en devenais folle. Et dans le cas d´Antón, avec moins de douleurs parce que nous avons dû attendre le jour prévu pour provoquer l´accouchement, et alors ça a été la même chose en plus intense. J´ai essayé d´évoquer l´accouchement proprement dit, avec toutes ses douleurs et ses émotions. Et ce grand moment où enfin on se rencontre, quand on croise nos regards. Ca a été le sentiment le plus fort et passionnel de ma vie, ça paraissait irréel. J´étais épuisée de douleur mais aussi débordante de joie et je savais que cette union et cette passion dureraient toute la vie. Je suis tombée profondément amoureuse de mes fils à l´instant même où nos regards se sont croisés et que je les ai eus dans mes bras, sur ma poitrine, on se touchait, on se sentait, j´ai su au plus profond de moi qu´ils resteraient pour toujours dans mon âme et mon coeur.

Battre en gestation: Fiz Seivane Ferreiro
Le cri de bébé à la naissance: Antón Seivane Ferreiro
Claviers: José Antonio Vilas
Batterie: Carlos Freire
Basse et arrangements: Iago Rodríguez
Saxo: Miguel González
Guitare acoustique et électrique: Rubén Deschamps
Composition, arrangements, Gaita en Do, chant et tambourin: Susana Seivane

Durmíndote (fais dodo)

C´est la première berceuse que j´ai composé pour Fiz, je la lui murmurais à l´oreille, pour l´endormir, enlaçés. C´était des émotions et des sensations tellement particulières que j´en avais des frissons....

Violon: Javier Cedrón
Accordeón diatonique: Brais Maceiras
Basse et arrangements: Iago Rodríguez
Guitare acoustique: Rubén Deschamps
Bouzouki et arrangements: Xurxo Iglesias
Composition, arrangements et Gaita en Do: Susana Seivane

O primeiro baile (la première danse)

La première danse qu´on a dansé tous les deux, enfin que j´ai dansé avec Fiz dans les bras. C´est un boléro que j´ai écrit pour lui, on l´a dansé tant de fois déjà!! Il adorait le rythme et il s´endormait paisiblement.
Sur ce morceau j´ai eu la chance de travailler avec SonDeSeu. J´avais déjà collaboré avec eux en une certaine occasion et j´avais très envie de recommencer, ce sont des amis que j´admire beaucoup, bourrés de talent.
C´est le premier orchestre galicien de musique folk galicienne et l´un des tous premiers en Europe.
Ses 60 musiciens et chanteurs; dirigés par Rodrigo Romaní, font que je ne me lasse pas d´écouter et de profiter de la magie qu´ils créent.

Orchestre: SonDeSeu
Arrangements orchestraux: Rodrigo Romaní
Composition et Gaita en Do: Susana Seivane

Al compás de los olivos (au rythme des oliviers)

La maternité m´a fait réfléchir à pas mal de choses, par exemple à mes parents. Maintenant je les comprends mieux et je comprends beaucoup de choses que jusqu´alors je ne comprenais pas, parce que bien sûr ils ressentent por moi la même chose que moi pour les fils, mais quand j´étais jeune je ne les comprenais pas. Mes parents m´ont raconté qu´ils vivent d´une autre manière leur paternité depuis qu´ils ont des petits enfants, ils se rendent compte aussi de leurs erreurs et maintenant ils s´y prendraient autrement. Je me rappelais bien de mon enfance et je pensais à mes racines. Vous savez déjà à quel point je suis fière de ma famille paternelle, vous connaissez plusieurs d´entre eux, mais j´ai aussi une famille maternelle merveilleuse que vous connaissez moins. Ils sont de Sorihuela del Guadalimar, près de Jaén, ils ont émigré avec leurs enfants en 1968 a Barcelone. Etant jeune mon père Alvaro y a terminé ses études et il y a connu ma mère Beni. Ils ont commencé à y faire leur vie mais mon père avait toujours en tête de rentrer en Galice.
Ma soeur Saínza et moi sommes nées, elle a 8 ans de moins que moi. Quand j´avais 10 ans, on a déménagé à Cambre, A Coruña. Pour en revenir à Barcelone, mes parents travaillaient et mes grands-parents maternels s´occupaient de moi quand j´étais petite. La séparation d´avec eux a été très dure et je ne l´ai compris qu´il y a peu de temps. Je me rappelle leur odeur, ils sentaient bon le refuge, le calme, le foyer, l´amour.
Chez eux on écoutait toujours des chansons et des musiques du sud, ils m´incitaient à jouer ces morceaux à la gaita, le mélange était génial !
Dans ce cd j´avais très envie de creuser dans ces racines avec un morceau qui rappellerait mes origines andalouses et galiciennes parce que c´est grâce à elles aussi que je suis ce que je suis.
C´est pour rendre hommage à la famille Hoyo de la Paz, avec qui j´ai grandi, mes cousins, mes tantes et grands-parents que j´aime tant, que j´ai composé ce morceau à l´accordéon diatonique, et à cette occasion j´ai eu la chance de m´appuyer sur le savoir-faire de Marcos Teira, grand connaisseur de flamenco que j´ai toujours admiré. Quel plaisir d´avoir travaillé avec lui et d´avoir partagé tellement de conversations passionnantes sur les choses de la vie.

Arrangements, production, guitare et tres: Marcos Teira
Caixón, plamiers et jaleos: Moisés Fernández
Zapateado, palmiers et jaleos: Isaías Salazar
Palmas et jaleos: Marcos Portela
Composition, accordéon diatonique, tambourin, jaleos et Gaita en Do: Susana Seivane

A nana dos bicos (la berceuse des bisous)

Je ne me lasserai jamais de faire des bisous à mes enfants, j´en profite pour les sentir, c´est une des meilleures aromathérapies pour ceux qui comme moi ont un rapport particulier un rapport particulier avec les odeurs des gens et des choses.
J´ai écrit cett berceuse pour Fiz, je l´ai endormi tellement souvent avec cette berceuse! Et quand il a commencé à parler on l´a chantée tous les deux et on le fait toujours! Maintenant on la chante tous les deux à son frère Antón. Ils l´adorent et elle les calme beaucoup.
Xesús préfère leur chanter *O miudiño, il le fait depuis que Fiz a deux ans, je ne comprends pas trop pourquoi et vous allez me trouver bizarre.
Antón est né quand Fiz avait 27 mois, 3 mois après ma filleule Maren. Saínza et moi on a vécu notre deuxième grossesse en même temps et ça a été très particulier.
Pour continuer avec cette berceuse, tous les enfants de la famille et ceux de nos amis la chantent, les paroles sont très faciles.
Quelle belle manière de tomber dans les bras de Morphée qu´avec des chansons et des bisous?

*O miudiño est une chanson très populaire en Galice, qui parle de trinquer plutôt deux fois qu´une. Il n´est pas une fête, un match de foot ou tout autre événement festif où on ne la chante pas.

Steel guitar: Alvaro Lamas
Guitare acoustique et électrique: Rubén Deschamps
Arrangements: Iago Rodríguez
Composition, arrangements, paroles et chant: Susana Seivane

(paroles dans la versión en Galicien)

Souris à la vie

On est toujours préoccupés par des tas de choses, et il est vrai qu´on vit dans un monde difficile à bien des égards: des guerres partout qui n´en finissent plus, des gens qui souffrent uniquement à cause des intérêts des puissants, des crises, des politiciens corrompus et cumulards, des coupes budgétaires sur des points essentiels, bref !!
Nous avons une bonne dose de choses négatives autour de nous chaque jour, mais en vérité la seule chose que nous puissions faire c´est gérer ce qui est entre nos mains, le reste est impossible et essayer de résoudre ça nous frustrerait parce que nous ne trouverons pas la solution, elle ne dépend pas de nous. C´est comme si on essayait de bouger une pierre qui pèse des tonnes.
Ce qu´on peut faire c´est faire tout notre possible pour laisser à nos enfants un monde meilleur, leur inculquer des valeurs qui les aide à devenir des gens bien, et leur apprenne à sourire à la vie, à apprécier les belles choses que la vie nous offre et dont on ne profite pas, occupés que nous sommes à essayer de changer en vain les choses.
Ce n´est pas facile mais on peut le faire. Mes fils sont ma force et grâce à eux j´arrive à cette conclusion et à bien d´autres réflexions et conclusions.
Ce morceau est né de ce type de conversations, assez fréquentes, avec son compositeur Iago Rodríguez, et c´est avec cet objectif positif que nous avons fait les arrangements de ce morceau qui invite à sourire à la vie, à danser avec elle et à profiter d´elle. On a écrit les paroles en français, parce la France est un pays où les gens m´aiment beaucoup, on joue beaucoup là-bas et en plus on dit que "les enfants viennent de Paris"...

Saxo tenor et baryton: Gueorgui Oganesian
Violons: Javier Cedrón et Harry Price
Batterie: José “Niño” Bruno
Basse: Víctor Gacio
Palmas et choeurs: Carlos Freire
Composition, arrangements, paroles, palmiers et choeurs: Iago Rodríguez
Saxo alto, soprano, palmiers et
choeurs:
Miguel González
Guitares électriques, palmiers et choeurs: Rubén Deschamps
Arrangements, paroles, Gaita en Do, chant, palmiers et tambourin: Susana Seivane

Paroles

Voici Susana avec sa cornemuse,
voici Susana pour vous faire danser,
enlacez vos partenaires, préparez vos pieds,
souris à la vie! souris à la vie!

(bis)

Je suis Susana avec ma cornemuse,
voici Susana pour vous faire danser,
heureuse d´être ici, d´être avec vous,
souris à la vie! Souris à la vie!

Sentirte, amarte (te sentir, t´aimer)

Une berceuse que j´ai écrite pour Antón, je lui chantais à l´oreille, le prenant dans mes bras, le sentant, l´aimant de tout mon coeur, le monde s´arrêtait autour de nous. Quand tu n´as encore qu´un enfant, tu crois qu´aucun autre amour nepeut surpasser celui que tu ressens, envers lui, il faut que tu en aies un deuxième pour te rendre compte que c´est faux, tu l´aimes autant que le premier.

Composition, arrangements, Gaita en Do 5 e bourdon en Do 2: Susana Seivane

Papá pum pum

Quand Fiz savait parler un peu, sa manière de me demander que je mette une vidéo de son père sur le ring était :
Maman, mets moi papa pum pum !
Iago Rodríguez "Babo" a composé ce morceau pour Fiz et pour son père Xesús, triple champion d´Espagne en tant que boxeur professionnel. J´ai formé avec lui cette famille et ce foyer. Depuis notre rencontre il est devenu mon compagnon et il a toujours été à mes côtés, dans les bons comme dans les mauvais moments , toujours là. Il est un peu râleur mais je l´aime comme il est. Ensemble on apprend beaucoup et avec lui j´ai appris ce qu´il y a de plus beau et de plus important dans la vie.
Estefanía Ramos Otero, “Tani”, qui est comme une soeur pour moi et comme une tante pour mes fils, nous a aidé pour les paroles en mettant son grain de sel comme elle l´a fait de nombreuses fois dans ma vie.
"Papá Pum Pum" raconte comment est Fiz, un enfant sympathique, affectueux , intelligent mais aussi têtu.
Avec un immense et très joli monde intérieur, ce morceau raconte ce qu´il aime faire chaque jour, sans préjugés d´aucune sorte, je pense que ça reflète bien sa personnalité; un être spécial, authentique et pur. ll adore les superhéros, Iago, Fani, Xesús et moi on l´appelle affectueusement "Cuchi" et notre super-héros préféré est bien sûr "supercuchiman"!

Choeurs: Fiz Seivane Ferreiro
Violon: Javier Cedrón
Saxo tenor: Gueorgui Organesian
Saxo alto: Miguel González
Composition et paroles: Iago Rodríguez
Guitare acoustique: Rubén Deschamps
Paroles: Estefanía Ramos
Guitares électriques, production musicale et programmations: Iago Lorenzo
Arrangements, paroles, Gaita en Sib, chant et tambourin: Susana Seivane

(paroles dans la versión en Galicien)

Antón revolución (Antón Révolution)

Cette belle histoire se termine .
Avec la naissance d´Antón la révolution est entrée dans la maison littéralement, un enfant avec une lumière et une personnalité épuisante, sympathique, drôle, théâtral, malin et très très vif. Il est venu nous mettre la maison sens dessus dessous avec son caractère fascinant. Quand "Babo" venait à la maison il hallucinait de voir le chaos qu´il y avait dans ma maison et il a écrit ce morceau pour Antón, il reflète très bien l´enfant turbulent qu´il est et ce qu´on vivait tous. J´étais toujours folle d´amour et maintenant j´en ai pour 2, mais épuisée nerveusement, c´est pas facile d´être une mère aujourd´hui, les papas ont du mal à concilier vie professionnelle et vie familiale, il faut jongler avec tout! Bref avec la naissance d´Antón ma vie est devenue une révolution permanente, mais la révolution la plus passionnante, plaisante, et joyeuse, que j´ai jamais rêvée, avec 3 êtres adorables auxquels je suis attachée pour toujours et avec le lien le plus fort qui soit et qui régit le monde, le vrai amour. Xesús, Fiz et Antón.

Steel guitar: Álvaro Lamas
Guitare électrique, acoustique et banjo: Cabe García
Violon: Javier Cedrón
Basse: Víctor Gacio
Batterie: José "Niño" Bruno
Guitare acoustique et mandoline: Rubén Deschamps
Composition: Iago Rodríguez
Arrangements et Gaita en Do: Susana Seivane

© 2021 Susana Seivane.